Évènement
Évènements

Rencontre avec Mr Jacques MESTRE président de l’UMIH 34 : « Les professionnels sont à l’agonie »

Publié le : 24 Avr 2020 - 16:20 | Mis à jour le : 24 Avr 2020 - 16:21
Rencontre avec Mr Jacques MESTRE président de l’UMIH 34 : « Les professionnels sont à l’agonie »

Rencontre avec Mr Jacques MESTRE président de l’UMIH 34 : « Les professionnels sont à l’agonie »

Rencontre avec Mr Jacques MESTRE président de l’UMIH 34 : « Les professionnels sont à l’agonie »

Rencontre avec Mr Jacques MESTRE président de l’UMIH 34

 (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) 

« Les professionnels sont à l’agonie »

Resto Avenue Montpellier : Quelle est la situation actuelle pour les professionnels de la restauration et de l’hôtellerie dans l’Hérault ?

Jacques Mestre : Les professionnels sont à l’agonie tout simplement. Depuis le début du confinement, ils bénéficient d’un report de charges d’une durée de deux mois, mais à ce jour, les restaurants, bars, hôtels, sont toujours fermés. Ils doivent continuer à payer leurs charges. Les salariés sont également en souffrance et je crains que l’on ait une déperdition de personnels dans notre secteur. Dans l’Hérault, c’est une affaire sur trois qui risque de déposer le bilan . On dénombre 5 000 restaurants, 500 hôtels, 400 traiteurs et 800 bars soit environ 15 000 salariés (hors pic de saisonnalité). La situation est très critique. C’est tout un pan de notre économie qui est menacée , le tourisme, les festivaliers, les agences d’événementiels, les événements sportifs. Nous sommes tous complémentaires. Bien entendu, le défi essentiel est de combattre cette crise sanitaire. J’en profite pour saluer l’ensemble du corps médical qui fait un travail exemplaire, ainsi que tous les petits métiers, souvent dans l’ombre, comme les éboueurs, les caissières, les ambulanciers etc. Plusieurs actions ont été mises en place par les restaurateurs pour apporter leur soutien au corps médical. Cependant, au-delà de cette crise sanitaire inédite, nous allons vivre un véritable marasme économique.

2020 :  une année perdue pour la profession ?

JM : Oui, je le pense. Nous allons avoir une petite saison estivale. Aussi, je conseille aux professionnels de contracter des crédits pour pouvoir tenir jusqu’à fin 2021. Les petites structures sont les plus impactées par cette crise. Je demande une exonération des charges purement et simplement.  

Plusieurs mesures d’aide ont été mises en place pour les entreprises et les professionnels. Les assurances sont-elles aux côtés de la profession ?

JM : Les assureurs sont aux abonnés absents car aucune aide n’est prévue en cas de crise sanitaire . Ils ont abondé le fonds de solidarité mis en place par le Gouvernement à hauteur de 200 millions d’euros. Cependant, les établissements fermés par l’arrêté du 15 mars n’obtiendront pas des aides pour la perte d’exploitation et la couverture du stock perdu. Il ne faut pas oublier que l’annonce subite de la fermeture des restaurants un samedi soir à 20h pour une fermeture définitive à 24h, a été un véritable choc pour l’ensemble de la profession. La perte d’exploitation a été énorme.

Je tiens à souligner que la Région Occitanie a joué le jeu en apportant son soutien à la profession avec la mise en place d’un Fonds de Garantie Occitanie et la création du Pass Rebond qui vise à soutenir les projets de développement des entreprises permettant de soutenir des emplois, de proposer une garantie renforcée aux entreprises les plus fragilisées.

Je souhaite que les assureurs prennent en compte cette perte d’exploitation à hauteur de 25 %, la Région 5 % et l’Etat 5 %. 

Votre réaction face à l’annonce d’une ouverture possible le 15 juin ?

JM : On ne peut pas rester fermé. C’est tout une économie qui va mourir. Sortir dans une ville sans commerce, sans restaurant, c’est une ville morte et cela fait peur ! Aujourd’hui, les professionnels naviguent à vue. Ils ont besoin d’avoir une date de réouverture pour pouvoir s’organiser. Nous souhaitons aussi avoir avec une liste précise des procédures à suivre pour être prêts le jour J.  

Un message à faire passer à l’ensemble de la profession ?

JM : Anticipez ! Préparez-vous à ouvrir et à tout mettre en place pour respecter les consignes sanitaires qui seront demandées par le Gouvernement. Il est également très important de rester solidaires. Il faut aussi rassurer les clients en mettant tout en œuvre pour garantir leur sécurité au moment où nous allons rouvrir. Cette crise sanitaire est un véritable choc pour tout le monde. Il va falloir repenser nos méthodes de travail, reconstruire notre vie, nous adapter.  Nous avons la chance de vivre dans une belle région qui attire beaucoup de touristes, dotée de nombreuses terrasses. Profitons de ces atouts et proposons de l’authentique et du local !   

Encadré

L’Union des Métiers et des industries de l’Hôtellerie (UMIH) est issue de plusieurs organisations patronales. Cette organisation professionnelle représente, défend et promeut les professionnels indépendants de l’hôtellerie, la restauration, les cafés, les brasseries, les discothèques, et les professions saisonnières dans toutes les régions et départements de France.

Covid 19 : Tout savoir sur les mesures d’aide et de soutien pour les professionnels https://umih.fr/fr/lUMIH/index.html

UMIH de l'Hérault Montpellier

Zone Aéroportuaire Montpellier Méditerranée

34130 MAUGUIO

Tel : 04 67 60 95 61

Email : contact@umih34.com

Président : Jacques Mestre