Portrait
Portraits

Le restaurant La Maison à Lattes est géré par André Birembaut

Le restaurant La Maison à Lattes spécialisé dans les grillades au feu de bois est géré par André Birembaut. (® SAAM-fabrice Chort)

Le restaurant La Maison à Lattes  spécialisé dans les grillades au feu de bois  est géré par André Birembaut.

Le restaurant La Maison à Lattes spécialisé dans les grillades au feu de bois est géré par André Birembaut.

Portrait de André Birembaut, gérant du restaurant « La Maison » à Lattes 

Véritable « ch’ti » né dans le nord de la France, André Birembaut a baigné très tôt dans l’univers de la restauration , et en a été considérablement imprégné : alors que sa grand-mère tenait un bar, sa mère travaillait elle-même dans la restauration. Il en parle ainsi comme d’une véritable passion . Interrogé au sujet de ses études, André répond qu’il avait autrefois deux vies dans une vie : d’un côté, une voie « traditionnelle » qui l’a vu travailler dans un magasin de sport et de l’autre, dans des bars et des restaurants . Il affirme ainsi avoir un jour choisi le deuxième aspect de cette double vie : il a franchi le pas et a donc choisi la restauration saisonnière, au sein du restaurant d’un camping. Le déclic s’est alors produit « bêtement ». Un jour, le cuisinier n’est pas venu et André a été obligé de se mettre aux fourneaux, que depuis il n’a plus quitté. 

Ensuite, il se rendit à Narbonne plage au sein d’un restaurant face à la mer, où l’hiver il se mettait aux fourneaux. Là, il a rencontré un chef qui l’a beaucoup inspiré et, suite à cela, comme la région de Montpellier lui manquait, il a saisi l’opportunité d’acquérir un restaurant au sein d’une villa à Lattes . D’un simple constat est né le concept de « La Maison  ». En d’autres termes, du fait qu’il voyait sa cuisine comme celle qu’il faisait chez lui, d’où l’idée de « comme à la maison » : « J’aime les gens et je veux les recevoir et partager avec eux comme à la maison ». 

Ainsi, à « La Maison » on ne sert que des produits frais, ainsi que des viandes grillées au feu de bois et maturées par ses propres soins. En accompagnement, des frites fraîches maison , des écrasés de pomme de terre, des pommes de terre au four, etc. Pour le midi, La Maison propose également des plats du jour . Il ne s’agit pas d’une cuisine « prise de tête », mais d’une cuisine simple et de qualité , « sans chichis  » et définitivement comme à la maison.  

Interrogé au sujet de ses « hobbies », Monsieur Birembaut répond qu’il se consacre beaucoup à ses enfants : « dès que je le peux, je suis avec eux car je ne compte pas sacrifier ma vie familiale sur l’autel de mon métier ». Reconnaissant qu’avec ce dernier il est difficile de concilier les voyages, il insiste toutefois sur le fait qu’il partage beaucoup d’activités avec ses enfants. Il aime également se consacrer à l’organisation d’évènements au sein de son resto , avec par exemple des conférences liées à l’ésotérisme (une autre passion), à la bioénergie, aux shakras… En d’autres termes à la spiritualité. 

Des projets ? Développer toujours plus cet évènementiel, en multipliant donc les conférences sur la spiritualité. 

Du pain (spirituel) sur la planche donc, et beaucoup de passions incarnées au sein de cette « Maison » !